ASSO MEMORI

Bienvenue sur notre nouveau site

L’exposition Camille Claudel

??????????

L’exposition « Camille Claudel, De la grâce à l’exil. La femme, la folie, la création », est une exposition orientée par le parcours d’une femme passionnée par son art.

Les corps et les visages qu’elle sculpte sont la représentation d’un art où s’expriment une émotion intense, des élans brisés.

Cette femme arpente une solitude vive et dans un temps d’extrême urgence parvient à déposer dans l’interstice des courbes lascives, voluptueuses et torturées cette part d’intime et les contours d’un réel cru.

Cette exposition est un hommage posthume fait à la femme et à cette artiste prodigieuse. (source centre hospitalier de Montfavet)

L’exposition qui se tient à l’hôpital psychiatrique est aussi l’occasion de découvrir le travail artistique des actuels patients de l’établissement.

Les photos des œuvres de Camille Claudel étant interdites, celles qui apparaissent sur cet album ont été trouvées sur Internet.

Photos sur —►l’album Picasa

Publicités

22 mai 2013 Posted by | Sorties | 2 commentaires

Espagnols d’hier, Français d’aujourd’hui

??????????

Photos sur —►l’album Picasa

19 mai 2013 Posted by | Conférences | 2 commentaires

Baux de Provence Fondation Louis Jou

LJ02

Luis Felipe-Vicente Jou i Senabre, dit Louis Jou, est un peintre, graveur et typographe espagnol, né à Gracia (aujourd’hui intégré à Barcelone) le 29 mai 1881, émigré en France, mort le 2 janvier 1968.

Il devient peintre en lettres à l’âge de 16 ans. En 1906, Louis Jou part pour la France et rejoint son ami organiste Joseph Civil. Il y côtoie Guillaume Apollinaire et Francis Carco. En 1917, il rencontre André Suarès dont l’amitié durera toute sa vie.

Xylographe, graveur sur métal, Jou dessine et fond ses propres caractères. En remontant jusqu’au XVe siècle à la recherche d’un salutaire renouveau de la typographie, il a, d’instinct, rejoint la démarche intellectuelle de chercheurs qui, en Europe, dans la seconde moitié du siècle dernier, avaient ressenti la nécessité d’une réaction devant le machinisme naissant et les excès de tous ordres dans la conception du livre.

Ce catalan naturalisé Français en 1927 fut un créateur de livres dont l’influence, au terme d’une carrière exemplaire de plus d’un demi-siècle, a été l’une des plus déterminantes dans l’évolution du livre contemporain. (source wikipedia)

La Fondation Louis Jou assure par tous les moyens la défense et la diffusion de l’œuvre de Louis Jou et la sauvegarde des biens s’y rattachant.

Le Musée a été réalisé dans la Maison Jean de Brion et présente, avec les œuvres de Jou, une partie de ses collections : incunables, livres anciens, gravures de Dürer et de Goya, peintures, objets d’art, céramiques faites par Jou, ses meubles, etc. 7 salles constituent ce Musée.

En face du Musée se trouve l’atelier d’imprimerie de Jou, équipé de ses trois presses Stanhope et de tous les éléments ayant trait à l’œuvre de Jou.

Sur le chemin du retour, petit arrêt à Saint-Rémy-de-Provence pour admirer les arbres de Judée en fleurs. Même sous un ciel gris, que la Provence est belle…

ArbresDeJudee

Photos sur—►l’albumWindows Live

2 mai 2013 Posted by | Sorties | Laisser un commentaire

Baux de Provence Musée Yves Brayer

Sortie très intéressante aux Baux de Provence avec le musée Yves Brayer et la Fondation Louis Jou, deux personnages qui ont marqué l’histoire de ce village presque abandonné dans les années 1950 et qui est devenu l’un des « plus beaux villages de France ».

Compte tenu de la « richesse » de ces visites nous avons décidé de faire deux articles.

YB00Yves Brayer

Yves Brayer, né le 18 novembre 1907 à Versailles et mort le 29 mai 1990 à Paris, est un peintre français fidèle à la tradition du réalisme figuratif et un des maîtres de l’École de Paris. Utilisant une grande variété de techniques, il est l’auteur de paysages mais aussi de grandes compositions, figures et natures mortes.

Amateur de paysages méditerranéens, il séjourna au Maroc, en Espagne et en Italie, puis se fixa en Camargue et en Provence.

Le Musée Yves Brayer a été inauguré en 1991 aux Baux-de-Provence dans une belle demeure de la fin du XVIe siècle (ancien hôtel de la famille des Porcelet), proche de la Chapelle des Pénitents qu’il avait décorée quelques années plus tôt.

Photos sur —►l’album Windows Live

1 mai 2013 Posted by | Sorties | Un commentaire